Métier : Je veux être conducteur de poids lourds

Conducteur de poids lourds : avoir les yeux partout

Jean est conducteur de poids lourd au sein d'une entreprise de transport basée à Nantes. Témoignage de son quotidien...

le quotidien d'un chauffeur de poids lourds

Quel est votre parcours pour devenir conducteur de poids lourds ?

J'ai 23 ans mais d'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été passionné par les camions, la route. Cela vient de mon père, qui était chauffeur routier lui aussi. J'ai donc commencé par un BEP CSTR, conduite et service en transports routiers, et puis j'ai assuré mes arrières avec un bac pro XT, c'est à dire, exploitation des transports. Ce diplôme est une sécurité, en cas de pépin et, dans ce métier, les pépins peuvent arrivés très vites.

En quoi consiste le métier de conducteur de poids lourds ?

Pas uniquement à conduire sans fin. De fait, notre métier est à la fois commercial, administratif et technique. Commercial parce que nous sommes directement en contact avec le client et que nous représentons notre entreprise. Il ne faut pas chercher le cliché du camionneur d'il y a des années, il est en voie d'extinction. Il faut en effet que le client soit satisfait, et nous le représentons aussi un peu, lui aussi. Le satisfaire, c'est le voir revenir et nous sommes en première ligne. Administratif car nous remplissons beaucoup de papiers lors de nos divers mouvements, quand nous emportons de la marchandise ou que nous la livrons. Enfin, technique évidemment car il ne s'agit pas que de conduite. Il faut aussi savoir organiser notre cargaison pour qu'elle tienne bien dans le camion. Par exemple, en ce moment, je transporte des échafaudages roulants. J'ai diverses variétés de chaînes pour bien les arrimer sur mon plateau. C'est pareil pour chacun d'entre nous : nous devons amener la marchandise telle que nous l'avons trouvée donc il faut bien calculer les chose pour éviter les « accidents ». Enfin, et bien sûr, je conduis. Mon bien le plus précieux, c'est mon permis de conduire et les douze points qu'il y a dessus.

Combien d'heures par jours pour un conducteur de poids lourds ?

Je travaille entre 10 et 12 heures d'affilées, du lundi au vendredi. J'en suis environs à 180 heures par mois. Quand arrivent les périodes plus agitées, je peux conduire de 200 à 250 heures par mois. Mon employeur le sais et il me suis à la trace grâce à l'électronique embarquée dans le camion. Il y a beaucoup d'électrique, de numérique. Je suis partagé sur la technologie. Elle nous facilite beaucoup de chose mais elle ne doit pas non plus tout nous mâcher.

Quelles qualités faut-il pour être conducteur de poids lourds ?

Je pense qu'avant tout il faut être passionné : aimé ces camions, aimer conduire, aimer découvrir. On ne fait pas des horaires aussi lourds sans une vrai passion. Il faut savoir être vigilant, avoir les yeux partout, car, ayant un champ de visibilité réduit par rapport à la voiture, il faut vraiment être très prudent. Il faut aussi être débrouillard et réfléchir, notamment au moment de manœuvrer ou d'installer sa cargaison. Le calme et la courtoisie sont aussi de mise. La route est un milieux très particulier où il vaut mieux ne pas s'énerver et rester maître de soi. D'ailleurs, on ne peut pas vraiment s'énerver au volant de véhicules comme les nôtres. Le mien pèse 17 tonnes à vide : la conduite de ce genre de mastodonte ne s'improvise pas et surtout le camion ne supporte pas d'être brusqué.

Est-ce que conducteur de poids lourds est toujours autant un métier masculin ?

Conductrice de poids lourds

L'écrasante majorité est encore masculine mais les femmes arrivent petit à petit. Avec les nouveaux outils et les machines pour déplacer les marchandises, elles ne sont plus autant désavantagées physiquement qu'auparavant. J'en connais une depuis longtemps, qui n'est ni grande ni forte et ne ressemble pas du tout à la caricature des « camionneuses ». Mais attention, elle ne s'en laisse pas compter et quand elle a quelque chose à dire, elle le dit. Il vaut mieux être parmi ses amis que ses ennemis.

La sécurité et l'environnement sont des préoccupations ?

La sécurité est un enjeu majeur. Nous avons de plus en plus de réglementations dans ce domaine, et puis il y a les horaires qu'il faut scrupuleusement respecter pour éviter le coup de fatigue et l'endormissement. Les cadences ont été nettement ralenties. Quant à l'environnement, certaines marques haut-de-gamme réfléchissent à des modèles de camions électriques ou hybrides, on y vient, mais pour le moment, on remplit toujours mon réservoir avec 1000 litres de gazole. Cependant, j'ai été formé à l'éco-conduite et je m'en sert énormément.

Compétences et obligations pour être conducteur de poids lourds :

Une acuité visuel d'au moins 15/10, une audition correcte et l'absence d'antécédent cardiaque sont contrôlés par un examens médical. Un bon équilibre nerveux, une capacité d'attention et des réflexes sont essentiels. Le conducteur routier effectue également des formalités administratives de base et doit pouvoir maîtriser les nouvelles technologies, telles que le système de guidage par satellite. Enfin, des connaissances en mécanique et la pratique d'une langue étrangère constituent un atout.

Débouchés :

On compte environ 23 000 conducteurs routiers en France (2014). Moins de 20% d'entre eux travaillent à l'international. Les emplois sont essentiellement concentrés dans les PME, 75% des marchandises transite par la route. Même si un rééquilibrage vers le transport par rail notamment est à prévoir, le transport routier continuera à recruter. Le recours à l'intérim est important et va de pair avec l'augmentation des effectifs.

Salaire d'un conducteur de poids lourds :

A partir du SMIC, et jusqu'à 1830 euros brut par mois hors frais de déplacement.

Author: Communiqués SEO

1 thought on “Métier : Je veux être conducteur de poids lourds

  1. Max le routier sympa dit :

    Je suis routier depuis plus de 20 ans et je peux dire que la conduite de camions peut être une carrière enrichissante, surtout si vous aimez vraiment conduire et que vous ne craignez pas de passer de longues périodes loin de chez vous. Devenir chauffeur de camion ne prend pas souvent beaucoup de temps, mais vous devez respecter quelques exigences strictes avant de pouvoir décrocher un emploi dans ce secteur. Comme avec la plupart des carrières, la conduite de camion a de nombreux avantages et inconvénients. Du côté des avantages, les emplois de camionneur nécessitent une courte scolarité et offrent des taux de salaire de départ élevés (avec les déplacements). Il est généralement relativement facile de trouver du travail. En revanche, les emplois de camionneur peuvent être très exigeants. Attendez-vous à être sur la route 12 heures par jour, sinon plus. Vous devrez respecter des délais de livraison serrés, et le travail peut être dangereux, surtout si vous transportez des produits dangereux. Mais j'adore mon métier et pour rien au monde j'en changerai !! Max le routier sympa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *