Villes de demain : qu’est-ce qu’une smart city ?

Qu’est-ce qu’une smart city ?

Qu’est-ce qu’une smart city ?

La concentration importante des individus en milieu urbain oblige les villes à revoir leur modèle et à se transformer en smart city.
La smart city est une ville intelligente qui utilise la technologie pour fournir des services et résoudre des problèmes urbains. La smart city améliore le bien être des résidents en fournissant des services de qualité (transports, accessibilité, équipements…)

Les principaux objectifs de la smart city

Les principaux objectifs d'une ville intelligente sont d'améliorer la qualité de vie des individus et de préserver l’environnement.
Pour parvenir à instaurer ce modèle, les villes utilisent la technologie à bon escient. Les outils technologiques ne suffisent pas pour que les citoyens des services proposés. La smart city repose également sur la participation collective des citoyens. L’idée est de créer une ville grâce aux citoyens, mis à contribution. La participation des citoyens réside dans la collection de données.
La smart city utilise la technologie pour collecter ces données en temps réel et pour fournir des services de qualité et des informations fiables à ses citoyens. En collectant certaines données, la smart city est capable de donner des informations sur le trafic ou encore sur la qualité de l’air et de l’eau.

Les outils de la smart city

Pour parvenir à collecter ces données utiles, les smart city ont besoin d’outils puissants. Des capteurs sont installés dans les rues pour identifier les places de stationnement libres et les secteurs embouteillés. Grâce à ces capteurs, les smart city arrivent également à estimer un temps d’attente pour les transports (métro, bus, tramway).

D’autres capteurs sont capables de détecter la présence de piétons dans la rue pour ne déclencher l’éclairage public uniquement lorsque cela est nécessaire. Ainsi, le modèle smart city permet de réduire la consommation d’énergie des villes et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Barcelone, un exemple de smart city

Pour exemple, Barcelone a créé un réseau de bus intelligent collectant des données sur la façon dont les passagers utilisaient réellement les transports en commun. Ce nouveau réseau plus efficace permet aux usagers des transports d'accéder à un service de bus plus performant. La ville a ainsi augmenté la fréquence de certains bus pendant les plages horaires où la demande était plus forte.

La ville utilise également des capteurs GPS pour améliorer les services d'urgence. Les feux de circulation sont capables de détecter les véhicules prioritaires (SAMU, SMUR, ambulances affectées à l’aide médicale d’urgence, pompiers, police, gendarmerie, douanes, transports de détenus). Les feux sont automatiquement modifiés pour permettre aux services d’urgence de se déplacer dans la ville le plus rapidement possible, sans créer de situations dangereuses.

Barcelone utilise également une application (Bustia Ciutadana) qui permet à ses habitants d’envoyer des informations aux services municipaux, lorsqu’ils remarquent un feu de signalisation défectueux ou un mobilier urbain abîmé. Grâce à cela, les autorités peuvent envoyer une équipe pour résoudre le problème dès que possible.

Quelques exemples de smart cities Françaises

Barcelone n’est pas le seul exemple à suivre dans le domaine de la smart city. De nombreux équipements sont mis en place dans d’autres villes pour améliorer le confort des usagers.
Lyon, 1ère smart city de France a créé « Hikari », un îlot de trois bâtiments à énergie positive.
Autre exemple, les réseaux d’eau, d’assainissement et de chauffage du campus universitaire de Lille sont capables de s’autoréguler et de transmettre des alertes en cas de panne.
La ville de Nantes, à l’image de Barcelone, utilise une application qui permet aux citoyens de signer le mobilier urbain et les équipements défectueux, ainsi que les conditions de circulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 1 =