Comment vendre un logement rapidement ?

vendre un logement rapidement 

Mon logement ne se vend pas : causes et conseils pour y remédier

A vendre maison de 90 m², à vendre appartement T2 bon état, à vendre studio… autant de petites annonces qui fleurissent dans les sites spécialisés. Actuellement, un bien immobilier ne trouve plus aussi facilement acquéreur.

Le marché immobilier a bien changé depuis quelques années ! Aujourd’hui, il y a quatre acheteurs pour cinq vendeurs. Les professionnels de l’immobilier observent ainsi une baisse des ventes immobilières. Quelles sont les causes de ce blocage et quels sont les moyens pour accélérer une vente immobilière.

Quelles sont les causes du net recul des ventes immobilières ?

Aujourd’hui nous sommes dans une période d’anxiété globale, les gens ont peur d’acheter et préfèrent attendre. Contrairement à la période 2000-2004, les acquéreurs attendent désormais la dernière minute pour acheter. Avant, on changeait de logement pour un séjour trop petit ou une chambre manquante. Désormais, dans la majorité des cas, le déménagement et l’achat s’effectuent en raison d’un changement de situation familiale.

Une autre cause de blocage de la vente immobilière est le prix. Les vendeurs veulent tirer un prix maximum de leur logement. Ils pensent tous que leur bien est le plus beau et le plus confortable du quartier. Les acquéreurs, eux, essaient de faire baisser un maximum le prix. C’est d’autant plus compréhensible qu’ils attendent partout que le prix de l’immobilier ne cesse de baisser. Nous en arrivons à des situations où les biens immobiliers ne se vendent pas faute d’accord entre les deux parties.

Existe-t-il des moyens de vendre plus rapidement un logement ?

Il ne faut pas croire qu’aucun logement ne se vend facilement. Un beau produit au bon prix part vite. Le premier conseil, le plus important mais on le le répète pas assez, c’est le prix. Les futurs acquéreurs visitent plusieurs biens avant de se décider et connaissent donc les prix pratiqués sur le marché de l’immobilier. Le vendeur ne doit donc pas surestimer son bien, d’autant qu’un logement surestimé puis baissé devient compliqué à vendre. Il faut savoir que dans l’esprit des acquéreurs, un bien en vente depuis trois mois n’est déjà plus réellement intéressant. Les acquéreurs pensent qu’il est en vente depuis longtemps. Ce phénomène est d’autant plus vrai avec Internet. Il faut savoir être raisonnable et écouter les conseils des professionnels de l’immobilier sur le prix de vente.

Un bien immobilier se vendra aussi beaucoup plus facilement si aucun travaux n’est à prévoir. Il s’agit de rendre son appartement, sa maison non pas vendable mais présentable. Les acquéreurs recherchent aujourd’hui un logement sans travaux, sans défaut. Un bien immobilier prêt à habiter. Il faut donc savoir valoriser son habitat en comblant les fissures, en désencombrant les pièces… pour leur donner du volume. Il faut un intérieur propre et en même temps qui ne sent pas le neuf, car cela inquiète les acquéreurs. Il faut donc négocier les points à améliorer pour optimiser la vente du bien immobilier. La majorité du temps, il s’agit de choses faciles à réaliser comme l’entretien d’un jardin, réparer un volet, une fuite au robinet…Il faut garder à l’esprit que, côté décoration, chacun à ses goûts. Encore une fois, les biens immobiliers se vendent, les acheteurs attendent juste le bon produit au bon prix. Ils feront une offre sur celui en bon état !.

Les critères qui font varier le prix d’un bien immobilier

Un grand nombre d’éléments viennent influencer la valeur d’un appartement ou d’une maison.

L’emplacement

Critère numéro un, influençant les prix. Un bon emplacement est un lieu où beaucoup de monde souhaiterait vivre : proche des services de proximité, d’activités professionnelles, bien desservi en transports en commun ou par la route, avec une belle vue, une exposition idéale, au calme …

La taille du logement

En général, plus un habitat est grand, moins le prix du mètre carré est cher. Le prix au mètre carré d’un studio est ainsi plus élevé que celui d’un 50 ou d’un 100 m².

La distribution des pièces

Un bon agencement permet de faire gagner de l’espace. La perte d’espace est souvent mal perçue par les acquéreurs. Le nombre de pièces est aussi important. Il sera plus facile de vendre un 70 m² avec deux chambres plutôt qu’avec une seule.

L’âge et la qualité de la construction

Un acquéreur regarde l’état général d’un immeuble ou d’une maison. Lors de l’achat d’un appartement dans une copropriété, les gros travaux comme les ravalements de façade, la toiture…vont faire baisser le prix d’achat.

Les équipements et autres particularités du bien immobilier

Un balcon, une terrasse, un jardin, une piscine…chaque prestation supplémentaire va permettre de valoriser le bien immobilier et donc de le rendre beaucoup plus attractif.

Sélections d’agences immobilières dans votre région

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *